Boston Magic Academy [RPG]


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Edward Hopkins

Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Hopkins
Professeur
Professeur
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 31
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
5000/5000  (5000/5000)
Points de magie:
5220/5220  (5220/5220)

MessageSujet: Edward Hopkins   Dim 31 Déc - 18:56




Nom : Hopkins

Prénom : Edward (dit Ed)

Age : 26 ans

Emploi : Professeur

Ex-maison : Poudlard

~~Caractère ~~
Ed est un jeune homme de taille moyenne. Ses cheveux courts et châtain rappellent souvent l’attitude calme et pausé que le jeune homme affiche fréquemment. Son apparence général se voudrait discrète et la seule chose qui pourrait dénoter avec cela serait peut être son regard vert dont l’intensité contraste avec le reste de sa personne. Sa nature paisible confère souvent aux gens qui le côtoie un sentiment de quiétude, ou du moins la sensation d’une présence rassurante. Son style vestimentaire ne dénote pas avec sa personne, il porte souvent de longs vêtements amples et confortables qui se veulent plutôt sobres. Ed est une personne très sociable, dont le seul but est d’aidé ses élèves à affronter les difficultés qu’ils rencontreront dans leur vie. Il peut parfois paraître enjoué, voir même enfantin, mais ne vous y fié pas, car derrière son caractère amicale se cache un sorcier aux grandes capacités. Vous l’apercevrez certainement au coin d’une forêt ou au bord d’une pièce d’eau, se reposant, admirant le paysage, l'esprit vagabondant sur les chemins passés.

Sorcier à l‘attitude calme et pausée, Ed donne souvent l’impression d’être de ceux qui traversent le monde sans trop s’y impliquer. Impression toutefois vite balayée pour quiconque connaît un minimum le jeune homme ou serait un temps soit peu lire entre les lignes. Mr Hopkins aime et chéri ce monde de magie et de mystère. Il appartient à le race de ceux qui veulent le voir évolué, et pour cela il enseigne dans la prestigieuse Ecole de Boston. La plupart de ses élèves voit en lui une personne de confiance, et très aimable. Ainsi, ce jeune homme est plutôt du genre à prendre le temps avant d’agir, il ne fera jamais quoi que se soit à la légère, ainsi il réfléchit longuement avant de prendre la moindre décision, peut être parfois un peu trop. Il compte souvent sur ses amis pour l’éclairer dans es choix, car il connaît bien trop l’importance de l’amitié dans le monde magique.



~~Parcours ~~

Ma jeunesse :
C’est par une belle soirée d’été il y a maintenant presque 27 ans que le jeune homme que je suis vit le jour dans une ville non loin du nord de Londres. La famille Hopkins vit ce soir là l’arrivée d’un 3ième membres, outre ma mère Elena et mon père Anthony, j’avais également un grand frère Brad. Deux années passèrent, années durant lesquelles mon grand frère entama ses études à la prestigieuse école de Poudlard, désireux de marcher sur les pas de père alors sorcier au ministère. Les années s’écoulèrent et je commençais à prendre conscience du monde qui m’entoure. Mes parents étaient aimants, et je les appréciais énormément. Néanmoins, il m’avait appris la dureté de ce monde, et la sévérité était un mot d’ordre dans la famille. En effet, les mots : respect, fraternité, volonté, sincérité et amour, étaient les règles d’ordre de notre famille. Cette façon de penser n’était d’ailleurs pas innocente. Longtemps mon père s’était rendu au Japon afin d’exercer son travail. Il avait pu ainsi apprendre un nombre incroyable de choses. Sa fascination pour ce pays d’Orient avait très vite influencé la famille.
La famille Hopkins passa probablement les 6 années les plus calmes et paisibles de son histoire. Père s’acquittait de son devoir avec brio, Brad était devenu un bon sorcier à Poudlard quand à moi je suivais mon petit chemin paisible entre cours et détente. Pourtant une inquiétude et une peur non avouée semblaient naître au sein de la famille et particulièrement chez père. Dans le fond nous nous ressemblions beaucoup, nous passions des soirées allongées sur le dos au bord de l’eau à écouter le chant des oiseaux, la mélodie de l’eau, et à ressentir la caresse du vent.

Mon apprentissage :
Papa et maman était partit au fin fond du pays loin dans le Nord pour aider le ministère, me laissant seul sous la surveillance de mon frère. Papa n'était pas censé se battre tout comme maman qui avait horreur du sang car lorsqu'elle le voyait elle avait de sombres vertiges. Mais ils furent tués! Ne me demander pas comment car la manière du décès nous fut caché! A cette époque j'avais 12 ans et mon frère 25. Face à ce décès, Brad voulut partir pour le nord mais sa maladie lui en empêcha! La Tuberculose faisait de plus en plus d'effet néfastes sur Brad et je m’inquiétais de plus en plus!
Pendant trois ans Brad m'appris tout se qu'il connaissait sur la sorcellerie, en plus des cours que les professeurs me distillaient à Poudlard, voulant faire de moi le plus grand sorcier national. Certes je connaissais les bases mais mon frère m'appris surtout des sorts de défense et d'attaques! Je m'entraînais tous les jours, ne dormant que 6 heures chaque soir ! Brad était bon avec moi et essayait temps bien que mal à combler l'absence de nos parents. Mais on voyait la tristesse qu'il s'abattait sur lui quand il voyait mon visage si proche de celui de papa.
J’étudiai donc à Poudlard et chaque soir Brad me ramenait à la maison, afin que nos entraînements puissent commencer. Contrairement à Poudlard, Brad m’entraînais de façon agressive, afin d’affiné mon caractère et mon corps. Très vite je compris qu’il voulait faire de moi un sorcier capable de tuer, un sorcier capable de venger la mort de nos parents.

Le Drame :
Un soir mon frère fut pris d'une crise et le médecin vint à la maison! Brad crachait du sang et ses poumons le faisait souffrir comme un chien. Le médecin nous regarda et hoche de la tête! Tout était fini, et Brad mourut quelques minutes après le départ du médecin! Ce fut un terrible choc pour moi. A 15 ans, il était temps pour moi de me débrouiller tout seul. Cela commença très vite car, dès le lendemain, je partit habiter à Poudlard afin d’y étudier pleinement. Pendant de longues années, j’appris tout se qui était nécessaire afin de devenir un bon sorcier. J’aurais pu devenir un home dangereux, insociable, et emplie par un désir de vengeance insatiable. Néanmoins, mes amis m’avaient toujours épaulés et redonné espoir. Sans eux jamais ne je ne serais se que je suis aujourd’hui. Sans cette amitié, j’aurais sans doute sombré ! A la fin de mes études je compris combien l’amitié était importante, et je ne perdit jamais de vu mes collègues. Cependant, je m’aperçu également très vite que Poudlard était une Ecole dépassé par les évènements. L’école était prisonnière entre ses démons passés et ses démons à venir. Elle ne faisait que décrépir et l’enseignement perdait de vivacité, de modernisme, et de chaleur. Je finis par conclure que Poudlard n’était pas la bonne école. Elle n’était pas l’école du renouveau, celle qui guiderait les élèves sorciers vers la voie de la sagesse et vers le bien.

Ma vie et la lettre :
A la fin de mon enseignement je partis et j’entra au ministère de la Magie. Ainsi je fit mon bout de chemin jusqu’à atteindre le département de police. Celui-ci était couplé avec celui de la justice et se chargeait d’arrêter et de traduire en justice les sorciers ayant commis des délits et des crimes punis pénalement. Bien entendu, je n’allais pas sur le terrain. Je ne servais que de liaison entre la justice et la police en rapportant les dossiers, les expliquant, et à donner certaines directives dans les enquêtes. Mais au bout de quelques années, je pu devenir inspecteur et ainsi me charger d’enquête spéciale.
Je passa cinq années dans le département de police. Cinq années où ma vie se résuma à enquêter, appréhender et emprisonner des criminels ; et à me faire un nom au ministère même de la Magie. C’est alors qu’un jour, une lettre me fut portée. Celle-ci était signée « Magic Boston University » Apparemment cette jeune école, cherchait un professeur capable d’enseigner à des étudiants. Je réalisa ainsi que cette proposition était intéressante, et réveillait un rêve très profond : Enseigner tout comme l’avait fait mon frère. Je répondu de manière favorable et envoya une lettre de réponse. Je quitta également le ministère et me rendit aux Etats-Unis afin de commencer ma nouvelle vie, afin de réaliser un rêve auquel Poudlard ne pouvait répondre : apprendre et former de véritable sorciers.


~~Ce que vous pensez du bien ~~
Le bien parfait n’existe pas et il est impossible. J’en suis conscient. De plus le bien côtoie sans arrêt le mal. Néanmoins, il est se qui doit être. Il n’a ni but, ni volonté. Mais il est se qui permet de s’exprimer, d’exprimer la beauté du monde. Si le bien n’était pas là, le mal régnerait et vis versa.

~~Ce que vous pensez du mal ~~
Le mal est une chose qui affaibli ce monde ; nombreux s’en servent pour arriver à leur fin, souvent obscure. Mais il ne faut jamais juger le mal. Celui-ci est souvent différent d’un autre. Tout se que l’on doit faire s’est l’arrêter. Car par définition le mal est se qui nuit à autrui, et chacun a le droit à la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Edward Hopkins
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edward aux mains d'argent
» Le p'tit jardin d'Edward W. Flower ~
» La surprise. [PV : Edward, Era]
» Edward Hopper, un américain à Paris...
» Edward Elric, alchimiste d'acier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boston Magic Academy [RPG] :: >>Le commencement :: Présentations :: Présentations en cours-
Sauter vers: